dimanche 15 mars 2015

Guacamole, la recette qui déchire {Cuisine du monde}

Bonjour bonjour !

Non, ne t'inquiète pas, je n'ai pas (encore) rendu mon tablier ! Je dois avouer que, depuis quelques mois, j'enchaîne, j'enchaîne, j'enchaîne... Les petits événements de la vie, un papa qui nous a fait une belle frayeur, la fatigue, le manque d'envie de tout et de rien, une grosse remise en question professionnelle ont, entre autres, alimenté mon quotidien de la seconde moitié de 2014.
2015 est pour le moment synonyme de renouveau, donc, on repart sur de bonnes bases, on reprend les bonnes habitudes et on se retourne aux fourneaux pour réveiller nos papilles assoupies.

Cette semaine, j'avais d'ailleurs décidé que, ce week-end, je cuisinerais un plat digne de ce nom, coûte que coûte... 
Bon, OK, hier, mes macarons ont encore foiré, mais ça, c'est juste une question d'habitude et ça ne m'empêchera nullement de recommencer. Nanmého ! On trouvera bien une autre façon de déguster la délicieuse "passion curd" que j'ai faite.

Et comme la météo avait décidé de ne pas être au rendez-vous, moi, j'ai décidé qu'il ferait beau au moins dans notre cuisine. J'ai donc apporté du soleil, en préparant un délicieux guacamole-qui-déchire-grave, que je tiens de mon amie Diana, mexicaine à l'état pur.

Qu'est-ce qu'il nous faut ? (pour un gros bol)
- 2 avocats mûrs à point
- 2 petits citrons verts
- 1 tomate (verte si possible genre Evergreen)
- 2 gousses d'ail
- 1 petit oignon
- un petit bouquet de coriandre
- du tabasco
- du sel

Comment qu'on fait donc ?
Coupez et pressez les citrons. Réservez le jus.
Ouvrez les avocats, récupérez la chair et déposez-la soit dans un blender, soit dans un récipient haut. Arrosez-la du jus de citron.
Coupez la tomate en gros morceaux, en enlevant son cœur et ses graines.
Coupez l'oignon grossièrement et hachez l'ail.
Lavez et séchez le bouquet de coriandre (tiges comprises) si besoin.
Mettez tous les ingrédients dans le récipient et mixez finement le tout. Ajoutez le tabasco (j'ai mis une bonne vingtaine de gouttes) et salez au goût. Mélangez à nouveau et réservez au frais avant de servir...



Oups, en écrivant la recette, je me rends compte que j'ai complètement oublié de mettre l'oignon. Bon, pas très grave, il était quand même délicieux. 
Nous l'avons dégusté avec des minis tortillas légèrement frites et dans un "pollo al pastor", une autre tuerie-qui-déchire dont je te réserve la recette pour très bientôt.

BUEN PROVECHO !


1 commentaire: